Imagens das páginas
PDF
ePub

Ezechiel Propheté. Ezech. r.

LE

E Prophete Ezechiel a prophetifé durant 22. ans, dont les 11. premiers concourent avec les 11. derniers de Jeremie. Il eftoit de la race facerdotale, auffi-bien que Jeremie, du temps duquel il vivoit. Il fut des premiers qui furent tranfportez à Babylone avec Jechonias Roy de Juda, & il prefcha dans cette terre étrangere aux Juifs avec lesquels il' avoit efté emmené. Il a eu des vifions tres-myfterieufes; mais qui ont toûjours paru fi difficiles à développer, que parmy les Juifs autrefois il eftoit défendu à tout le monde de lire le commencement & la fin de ce Prophete avant l'âge de trente ans. Les faints Peres difent que la raison de ces obfcuritez eftoit peut-eftre que ce prophete eftoit parmy un peuple idolatre, & qu'il n'eftoit pas jufte que les Babyloniens compriffent les fecrets de Dieu qui les reveloit à fon Prophete d'une maniere fi obfcure, qu'ils

ne

pa

ne pouvoient estre compris que par une grace particuliere de Dieu. Cette premiere vifion de ce Prophete, des animanx & des roues, & fi pleine de merveilles, que faint Gregoire qui l'explique fait voir par les chofes qu'il en dit, combien il y en auroit encore à dire. Il fuffira de marquer icy en un mot que ce mélange d'animaux qui n'en forme qu'un, figuroit felont faint Gregoire, le mélange de plufieurs membres de l'Eglife qui ne formeroient qu'un feul corps, & l'union que tous les Chreftiens auroient entre eux par la foy, parmy tant de contrarietez apparentes qui fe trouveroient entre eux, quieft auffi admirable en foy que ce mélange d'animaux roift furprenant lors qu'il fe prefente a nos yeux. Les uns, dit ce faint Pere, excellent en efprit & en intelligence, & font au deffus des autres ce qu'eft' l'homme au deffus des animaux. Les autres ont le courage du Lion pour fouffrir constamment toutes les perfecutions. Les autres par leurs mortifications & interieures & exterieures s'offrent à Dieu comme des victimes, ce qui eft reprefenté par le jeune bœuf. Les autres s'élevent dans une haute contemplation, & ils font femblables à l'Aigle. Mais tous neanmoins ne forment ensemble qu'un mefme corps, & ils font liez entre eux par la mefme foy & la mefme charité. Le mefme Pape dit, que ces animaux mysterieux figurent encore les grands juftes, & que les roues enJaffées les unes dans les autres reprefentent les fimples fidelles. Ces roues s'élevent de la terre à-mefure que les animaux s'élevent; parce que les fidelles s'avancent vers le ciel à proportion que les Pafteurs y montent eux-mefmes. Car ils font comme les Aigles qui portent leurs petits fur leurs aîles, & qui volent au deffus d'eux, pour leur apprendre à voler.

[ocr errors][merged small]

Seconde vifion d'Ezechiel. Ezech. 37.

Environ

Avant

E

Ntre toutes les vifions du Prophete Ezechiel; L'an du celle qui eft reprefentée dans cette image eft tresM.3420 fameufe; & a toûjours efté tres-confiderée dans l'EJ.C. glife. L'Efprit de Dieu l'emporta dans une grande $84. campagne pleine d'un nombre innombrable d'os de morts deffechez depuis fort long-temps. Il luy fit faire le tour de cette campagne, & luy ordonna enfuite de commander à ces os de s'approcher l'un de l'autre, & de rentrer dans leur place naturelle. Dés qu'il eut fait ce commandement de la part de Dieu, à qui toutes chofes font vivantes, & au pouvoir duquel rien ne refifte, le Prophete en vit auffi-toft Pexecution avec un effroyable bruit. Tous ces os fe réunirent; les ners, les muscles, la chair & la peau les couvrirent enfuite; & il fe forma des corps parfaits aufquels il ne manquoit plus que la vie. Le Prophete par un nouvel ordre de Dieu ayant attiré des

qua

quatre parties du monde fur ces corps entiers, mais inaminez, le mefme efprit qui infpira autrefois la vie au premier homme aprés l'avoir formé de terre, ces corps fe leverent tout d'un coup, & parurent pleins de vie. Dieu voulut tracer ainfi devant ce Prophete un crayon de ce qui fe fera un jour en la refurrection de nos corps; & comme dit faint Ambroise, il nous en a affuré nous-mefmes en la perfonne de fon ferviteur. Nous avons veu par les yeux de ce faint Prophete ce que nous verrons un jour nousmefmes. Dieu voulut auffi nous faire comprendre par cette vifion, que quelque defefperée que foit une ame qui a vieilli long-temps dans le peché, qui eft femblable alors non feulement à un corps mort, mais à des os deffechez, il peut neanmoins quand il luy plaift la reffufciter, & la tirer comme du tombeau pour luy donner une nouvelle vie. Comme Dieu a tiré d'abord l'ame du neant de l'eftre, il l'a tirée enfuite du neant du peché. Et cette fe- conde creation eft encore plus admirable que la premiere. Car la premiere création n'a coûté

Dieu qu'une parole; au-lieu que la feconde eft le fruit de la mort, & le prix du fang d'un Dieu incarné.

Daniel Prophete. Dan. 2.

Avant

E Prophete Daniel eftoit de la race des Princes de L'An Juda, & fut emmené tout jeune en Babylone par du M. le Roy Nabuchodonofor. Il fut durant fa captivité 3398 mefme, tres-exact à observer la loy de Dieu, & il nej.C. voulut point manger des viandes que le Roy luy fai-606, foit fervir de fa table. Malafar qui avoit foin de luy, d'Ananie, de Mizaël & d'Azarie, eut peur que s'il ne leur donnoit que des legumes comme ils l'en fupplioient, ils ne devinffent plus maigres que les autres jeunes captifs, & qu'il n'irritaft ainfi le Roy contre luy. Mais en ayant fait l'eflay durant dix jours à la priere de Daniel, leurs vifages fe trouverent plus

beaux & plus gras que ceux des autres qui fe nourriffoient des viandes les plus delicates. Dieu fit voir ainfi combien il aime l'abstinence qui vient de fon. ardre, & que ce ne font pas proprement les viandes donne... qui nourriflent, mais la benediction qu'il y L'An Dieu pour élever ce faint Prophete en gloire comdu M mença à le fignaler comme il fit autrefois Jofeph par Daniel l'interpretation d'un fonge qui avoit épouvanté le n'ayant Roy. Mais il fit plus que Jofeph, en ce qu'il luy déque 14 couvrit non feulement l'interpretation du fonge,

3331.

mais le fonge mefme. Nabuchodonofor avoit inutilement confulté tous les fages de fon royaume. Ils luy avoient tous déclaré qu'il eftoit impoffible aux hommes de deviner ce qu'un autre homme avoit fongé, & que tout ce qui fe pouvoit faire eftoit d'expliquer ce que les fonges fignifioient. C'est pourquoy ce Prince les condamna tous à la mort. Daniel ayant fceu ce cruel arreft pria qu'on le fufpendift; & aprés avoir invoqué Dieu durant quelque temps avec Ananie, Mifaël & Azarie, il vint fe prefenter devant le Roy, pour luy déclarer quel avoit efté fon.

fon

« AnteriorContinuar »